Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

EDITORIAL :  Une aurore au-delà du chaos

 

Il fait toujours nuit quand elles se rendent en grande hâte vers la fosse où a été jeté le corps de leur maître. Les tombes s’agrippent aux maigres flancs du Golgotha au nom sinistre, « Lieu du crâne ». Le lieu des exécutions capitales, là où disait-on Adam, l’ancêtre des hommes, avait trouvé une sépulture. Tout a été pulvérisé, laminé, anéanti en quelques jours, en quelques heures. 
Tout est redevenu chaos, tohu-bohu indescriptible comme peuvent l’être nos vies aux jours de l’épreuve et de l’incompréhension, comme peuvent l’être des pays féconds et paisibles aux jours du déluge de feu et d’acier, comme peuvent l’être des sociétés qui se croyaient sûres à l’heure de l’épidémie et du repli sur soi… 


Tohu-bohu comme aux premiers instants de la création selon le grand récit de la Genèse où rien n’est décidé et qu’aucun visage n’a pris forme jusqu’à ce que descende et ne vienne frôler l’informe et l’insensé l’Esprit de feu… Alors il y eut un soir et un matin.  Alors advint la lumière et le colibri et le jasmin. Alors advint un jardin où l’Eternel plaça le Vivant et la Vivante et un rêve fou de vie et de joie. Un jardin…


« A l’endroit où Jésus avait été crucifié il y avait un jardin, et dans ce jardin un tombeau tout neuf où jamais personne n’avait été déposé » (Jn 19, 41). Toute la violence  des hommes et la folie de leurs rêves de puissance comme pétrifiées en cette arche de pierre que la mort n’a pas encore touchée. Et comme aux premiers instants, le vol incandescent de l’Esprit sur le tohu-bohu de notre humanité et le corps sans vie du Serviteur : « le Christ lui-même a souffert pour les péchés, d’une façon inconcevable, lui le juste pour les injustes, afin de vous introduire à Dieu. Lui, mis à mort en sa chair mais rendu à la vie par l’Esprit » (1 Pi 3, 18).  


Alors il y eut un matin sans soir, un jour sans pleur ou gémissement. Alors advint la lumière, et la course joyeuse des disciples qui se découvrent frères, le chant des femmes disciples qui célèbrent une nouvelle création dans l’aube de Pâques…   


Puissions-nous sentir passer sur nous, sur les incohérences et les ruines de nos vies ce frôlement embrasé de l’Esprit. Mais pour cela, il nous faut d’abord nous lever et aller sur les chemins du monde, là où le Ressuscité nous a donné rendez-vous. Le tombeau est vide. Il nous faut marcher vers ces terres que l’Esprit nous invite à faire fleurir par le miracle de l’espérance. 

 

P. Pascal-Grégoire

curé de la paroisse

 

Préparation de la brocante 2022

 

Nous vous invitons à faire un grand « ménage de printemps » et à vous débarrasser de tout ce qui encombre vos placards, penderies, greniers, caves etc…

 

La collecte de tous ces vêtements (de préférence d’été), livres, vaisselle, décoration, petits meubles, articles de sport se fera à la nouvelle maison paroissiale, 7, place de l’église à Cozes les lundis de mars, avril et jusqu’au 9 mai de 16h30 à 18h, à l’exception du lundi de Pâques.

 

Prochaine collecte le lundi 9 mai à 16h30 !

Chantons ensemble
 

les chants des messes  dominicales

Les rencontres Caté

Notre prochaine rencontre aura lieu le dimanche 1er mai à 9 h 00 à l'école-collége  Notre-Dame de Nazareth (route de Talmont) suivie de la messe des familles à 11 h 00 dans l'église de Cozes. A l'occasion de cette messe, plusieurs enfants seront baptisés et d'autres feront leur première communion.

Maison paroissiale de Cozes : nous avons encore besoin de votre aide !

Sans vous, nous ne pourrons rien faire. Un grand MERCI à vous.

L’Équipe Pastorale de la Paroisse de Notre-Dame de l'Estuaire

Parcours migrants

Prochaine séance le dimanche 19 juin. RDV à 9h00 à Semussac près de l'église

Groupe biblique

Prochaine rencontre le lundi 16 mai 2022 à 14h30 chez M. & Mme COINDE à Épargnes

Conseil Pastoral

Prochaine rencontre le jeudi 12 mai 2022 à la maison paroissiale.