Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

EDITORIAL : Bénie entre toutes les femmes

 

   Le temps de l’Avent est celui de l’attente vigilante, la célébration d’un long désir. Désir de Dieu et quête inassouvie de notre humanité. Attente, immémoriale, infiniment plus ample, plus longue, plus vaste que ce que proclamait le vieux cantique de Noël, « Depuis plus de quatre mille ans»… Promesse faite aux fils et aux filles d’Israël, et par eux, à toute notre humanité selon les mots même de l’Éternel à Abraham le nomade : « En toi seront bénies toutes les familles de la terre » (Gn 12, 3). Promesse qui est maintenant sur le point de nous être livrée, offerte, tissée jour après jour, semaine après semaine, dans la chair et la prière d’une toute jeune femme. « Et le nom de la jeune femme était Marie » (Lc 2, 27).

 

     Les évangélistes Matthieu et Luc nous content au début de leur récit comment cette attente a été celle de tout un peuple, une histoire sainte maillée d’espérance et de fatigues, de foi et de révoltes, de doutes et d’actions de grâce… L’histoire d’hommes et de femmes, de couples et de clans qui ont donné corps, génération après génération, à la promesse faite par l’Éternel. Et d’égrener, comme les grains du chapelet de la fidélité divine, la sainte généalogie du Messie à venir : « Le nombre total des générations est donc : quatorze d’Abraham à David ; quatorze de David à la déportation à Babylone, quatorze de la déportation de Babylone au Christ » (Mt 1, 17). A chaque fois, par ce chiffre symbolique de « quatorze », c’est la plénitude d’une double perfection (deux fois sept) qui est rappelée. Et seulement sur le fil de l’ascendance patrilinéaire ! Myriades innombrables et magnifiques d’histoires minuscules et magnifiques d’hommes et de femmes, de couples tout ordinaires ou à la destinée exceptionnelle. Tous, avec leurs zones d’ombres et de lumière, ont incarné d’une manière singulière et unique, une réponse de notre humanité à la promesse divine. Participation de notre humanité à la genèse du mystère de l’Incarnation.

 

    C’est aussi cela que magnifie la vieille Élisabeth lorsqu’elle accueille sa toute jeune parente sous les oliviers bruissant d’Eïn Karin : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni » (Lc 1, 42). C’est avec ces visages de femmes de l’Alliance première, qu’elles soient directement impliquées dans la généalogie de l’enfant de la promesse ou qu’elles en soient comme des parentes discrètes, qu’elles nous soient bien connues comme Sarah la Matriarche ou la prophétesse Deborah, ou cachées dans un repli de la Parole de Dieu comme Riçpa ou Abishag, que je vous propose de cheminer dans l’attente de Noël. Celles qui, d’une manière ou d’une autre, ont communié à cette béatitude là encore célébrée par Elisabeth : « Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur » (Lc 1, 45) et nous invitent, femmes et hommes, à entrer un peu plus dans la lumière de ce même bonheur. C’est à cette veille jubilante que nous invite la méditation proposée chaque jour, unissant la Parole de Dieu et un visage de femme de la Première Alliance, pour cheminer avec ces femmes de la Promesse jusqu’au berceau de Bethléem. 

 

P. Pascal-Grégoire

Chantons ensemble
 

les chants des messes  dominicales

Eve, Mère des vivants

« Il arrivera dans les derniers jours que la montagne de la maison du Seigneur se tiendra plus haut que les monts, s’élèvera au-dessus des collines. Vers elle afflueront toutes les nations et viendront des peuples nombreux. Ils diront : ‘Venez ! Montons à la montagne du Seigneur, à la maison du Dieu de Jacob !’.» Et tu contemples, Eve, tous ces peuples, venus de l’Orient et de l’Occident, du Midi et du Septentrion, toi que la Parole de Dieu nomme la « mère des vivants », toi que les antiques généalogies placent en tête de tous les clans et peuples qui constitueront notre humanité. Tu sais les heurs et malheurs de tes enfants au gré de leurs pérégrinations volontaires ou non, leurs difficultés à exister les uns avec les autres, leurs aspirations communes à pouvoir souffler et aimer, leurs capacités à tourner leurs regards vers le ciel et à espérer… 

 

Annonces de la semaine

Jeudi 1er décembre :

  • Messe à la maison de retraite de Cozes
  • Rencontre du Conseil Pastoral de la paroisse, 20h30.

Dimanche 4 décembre :

  • Rencontre de catéchèse de 9h00 à 11h00 pour les enfants du Primaire et les Sixièmes, au collège de Notre-Dame de Nazareth à Cozes.
  • Fête des petits baptisés de la paroisse lors de la messe de 11 h 00 à Cozes.

Mercredi 7 décembre : Première rencontre biblique sur les "Disciples d'Emmaüs" à 15h00 à l"école de Nazareth

 

Jeudi 8 décembre : Messe à la maison de retraite d’Epargnes

 

Vendredi 9 décembre : Rencontre-préparation de la brocante paroissiale 14h15 - 17h00 salle de Mortagne à côté de l'église.

 

Dimanche 11 décembre : Marché de Noël sous les Halles de Cozes de 9h00 à 17h00 avec un stand tenu par la paroisse.

les nouveaux chants à apprendre

Au programme de la rentrée

 

Les cours bibliques (4 rencontres sur les Disciples d'Emmaüs, Luc 24) reprennent dès le mois de décembre. Première cession le 7 décembre animée par le Père Pascal-Grégoire DELAGE.

 

Mais aussi les rencontres bibliques qui ont déjà repris en septembre 2022. Prochaine séance le 21 novembre. N'hésitez pas à nous rejoindre.

Pour ne pas oublier

 

Nos joies et nos peines : Les baptêmes, les mariages et les obsèques au sein de notre paroisse

 

Nos rencontres : Ce que nous avons partagé ensemble

Messe de rentrée 

Dimanche 9 octobre 2022

Maison paroissiale de Cozes : nous avons encore besoin de votre aide !
 

Grâce à votre générosité et votre intérêt pour notre vie paroissiale, nous sommes propriétaires depuis le mois de décembre 2021 d’une maison sise au 7, rue de l’Eglise, juste en face de l’église Saint-Pierre de Cozes.

 

Le permis de construire a été déposé le 23 mars 2022 et les travaux vont pouvoir commencer. Dès cet été, une équipe de bénévoles va s’attaquer à la démolition de tout ce qui doit être enlevé (parquets en mauvais état, vieil escalier…). Les financements de réhabilitation étaient bouclés. MAIS !!!

 

Comme tout un chacun au début d’année 2022, nous étions à mille lieux d’imaginer l’éclatement de la guerre en Ukraine en février et les traumas humains et économiques qu’elle a générés, l’envol des prix des matières premières et les difficultés d’approvisionnement. Chacun d’entre nous en fait la dure expérience quotidienne.

 

Notre situation n’est pas gravissime mais nous avons besoin de l’aide de ceux et celles qui le pourraient - et qui en auraient le désir -, pour nous permettre de boucler  le budget des dépenses de réhabilitation de la maison paroissiale.

 

L’achat de la maison paroissiale nous a coûté 115 000 € (en grande partie assuré par les dons des paroissiens et amis de notre communauté). Le budget « travaux » se monte maintenant à 160 000 €. Pour atteindre ce montant, nous sommes à la recherche d’une somme de 40 000 € d’ici la fin de l’année 2022 pour couvrir les travaux à entreprendre. C’est pour cela que nous nous permettons de solliciter votre aide : que ceux et celles qui le peuvent, en fonction de leurs moyens, permettent que la paroisse de Notre Dame de l’Estuaire puisse entrer au plus tôt dans ses nouveaux murs pour y poursuive sa mission au service de tous.

 

Sachez que si vous êtes imposable, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu 66 % du montant de votre don (dans la limite de 20 % de votre revenu imposable), un justificatif vous sera délivré par l’économat du diocèse de La Rochelle. Vous pouvez nous adresser votre don par chèque par au 11 bis, place des Halles – 17120 Cozes (à l’ordre de : Association diocésaine de La Rochelle).