Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

En paroisse

Pendant le deuxiène confinement, un soutien dans la prière

Eglise Saint Martin de Chenac

17/11/2020

Eglise Saint Martin de Chenac

L’histoire du village de Chenac commence avec une source située au nord du bourg, la source de Chauvignac, que les Romains vinrent capter pour conduire ses eaux rafraîchissantes jusqu’à la ville de Novioregum (le Fâ). Lors de la disparition de la cité antique, un habitat se rassembla alors non loin de la source, sur un promontoire rocheux plus facile à défendre. 

Une première église y fut bâtie, dédiée à saint Martin de Tours, l’apôtre des Gaules. Malheureusement, l’édifice eut du mal à faire face aux intempéries et aux vicissitudes des temps. L’église médiévale dut être abattue et elle fut reconstruite au milieu du XIXe siècle  sous les auspices de l'architecte Aimé Bonnet qui fit le choix de lui donner un air roman en ne cédant pas à la mode du néogothique comme à Mortagne ou Semussac. 

Si la façade à trois niveaux est très richement ornée, les chapiteaux des colonnettes animés d’animaux extraordinaires, chevaux à tête humaine, oiseaux et feuilles d'acanthe, sont tout aussi du dix-neuvième siècle, ce qui n’est pas le cas de deux magnifiques chapiteaux conservés à l’intérieur du sanctuaire. A gauche, se trouve le héros biblique Sanson en train de vaincre le lion qui personnifie le mal. Lui fait face une scène tout à fait extraordinaire et même unique dans l’iconographie romane, une représentation de l’Assomption de la Vierge Marie qui est enlevée au ciel dans une mandore ornée de perles, soutenue par deux anges. Arrachée aux ténèbres de la mort, elle se protège les yeux de ses mains toute éblouie par la lumière divine. Malgré le traitement un peu fruste de la sculpture, ce chapiteau témoigne indubitablement de la piété mariale telle qu’elle éclot au XIIe siècle sous l’impulsion de théologiens comme Bernard de Clairvaux ou Isaac de l’Etoile.