Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

En paroisse

Pendant le deuxiène confinement, un soutien dans la prière

Une contagion d'Esprit Saint

22/12/2021

Une contagion d'Esprit Saint

Il est des pandémies dont on ne doit pas se prémunir, celles qui apportent le don de Dieu. Bienheureux sommes-nous si nous nous laissons gagner par une telle exubérance car l’Esprit Saint ne cesse de faire naître du neuf et de la joie même en des temps incertains. 

Marie se présente au seuil de la maison d’Elisabeth et cette dernière est « remplie d’Esprit Saint » (Lc 1, 41). L’enfant qu’elle porte se met littéralement à « gambader » en elle (en tout cas, c’est bien le mot grec qui est employé). Et lorsque cet enfant inespéré apparaît, son père Zacharie est lui aussi « rempli d’Esprit Saint » et se met à prophétiser à son tour. 

Nouvel Abraham, tenant entre ses bras l’enfant tant espéré, Zacharie proclame non les bienfaits dont Dieu va combler son peuple dans l’avenir, mais bien la réalisation de la promesse faite aux Pères : « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui visite et rachète son peuple. Il a fait surgir la force qui nous sauve dans la maison de David, son serviteur, comme il l’avait dit par la bouche des saints, par ses prophètes, depuis les temps anciens. »  Mais déjà son regard se détache de son propre enfant pour contempler la réalisation imminente de la Promesse que la naissance de Jean  vient inaugurer : « Toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins pour donner à son peuple de connaître le salut par la rémission de ses péchés. »

 A nous aussi, il va être donné de contempler ce soir l’enfant de la Promesse. Dieu s’est montré fidèle à la parole donnée à nos Pères. Dieu se révèle comme toujours le très fidèle à sa Parole. Ici au terme de ce chemin d’Avent, nos routes vont s’éloigner après que nous nous soyons inclinés ensemble devant un tout-petit enfant, réalité fragile et vulnérable d’un Dieu qui nous a rejoint dans notre quotidien humble mais sanctifié par sa Présence inouïe et discrète.  
Puissions-nous, là devant la crèche, être réinvestis de la puissance de l’Esprit comme Elisabeth et Zacharie, et être les prophètes de la Tendresse de Dieu pour les aujourd’hui incertains mais espérés de Dieu.