Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

En paroisse

Pendant le deuxiène confinement, un soutien dans la prière

Divins calculs

15/12/2021

Divins calculs

« Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations. »

 Il avait fallu selon le grand texte de la Genèse dix générations d’Adam à Noé pour que soient consommées entièrement la folie et la violence qu’engendra la méfiance du premier couple à l’égard de son Créateur. Et à nouveau dix autres générations de Noé à Abraham pour que l’Éternel retrouva un homme qui lui accorderait toute sa confiance et pourrait donner corps et descendance à son alliance.

 

Quatorze générations (deux fois sept, le chiffre de la plénitude) d’Abraham à David. De ce peuple nombreux issu  de la fidélité d’Abraham, Dieu ferait surgir un homme selon son cœur et qui serait le prototype du Messie à venir. Quatorze générations de David à l’exil à Babylone : malgré les avertissements des prophètes  le Peuple élu ne s’est guère montré plus fidèle que les autres humains. Tout a été balayé, renversé, piétiné par la destruction de Jérusalem et du royaume de Juda : plus de roi, plus de terre, plus de Temple. 

 

Quatorze générations de l’exil à Babylone au Christ : Dieu ne peut se résoudre à abandonner son œuvre et son peuple. Il Lui est absolument impossible de renier sa Parole. Parole d’alliance offerte à Abraham, à Moïse, à David et à nos Pères. Alors sa Parole, l’Éternel l’enfouit dans l’histoire compliquée de notre humanité pour qu’elle prenne le visage d’un enfant, celui que portera Marie, la fille de David. Les yeux fixés sur les Écritures, l’esprit en arrêt devant tant de prévenance divine, l’Évangéliste n’a pas d’autre parole  à nous faire entendre : par-delà le déferlement des violences et des ingratitudes, celles d’hier comme celles d’aujourd’hui, Dieu est bien le maitre de l’Histoire.  

 

P. Pascal-Grégoire