Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

En paroisse

Prendre le temps de lire et de méditer la Parole de Dieu

Dis-moi ce qui te fait bouger...

14/12/2021

Dis-moi ce qui te fait bouger...

… et je te dirai quelle est ta foi.  « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? » Jésus en appelle à ce qui a été l’expérience bien concrète de ses contemporains tout comme aux choix de vie bien réels que nous faisons jour après jour et qui ont du sens pour nous.

 Se rendre auprès de Jean au gué du Jourdain n’avait rien d’une sortie pique-nique un après-midi de shabbat. Même pour les gens de Jérusalem, une ville proche - il n’y avait qu’une trentaine de kilomètres à parcourir-, mais c’était une journée entière de marche dans une zone désertique, sans eau, et très souvent fréquentée par de petites bandes de malfrats. C’est dire qu’il fallait de solides convictions pour se rendre auprès de Jean. Quand en plus, on venait de la lointaine Galilée…

 

Et Jésus d’insister : « Alors qu’êtes-vous allés voir ? » Précisément pour raviver leur mémoire et leurs attentes : ce n’était pas pour se réjouir d’un spectacle certes peu anodin d’un ascète en caleçon de cuir, n’ayant sur les épaules qu’un manteau de bédouin pour se protéger des brûlures du soleil et des gels nocturnes… C’était bien pour autre chose qu’ils s’étaient mis en route. Non pas pour voir mais pour recevoir. Recevoir une parole incandescente d’espérance, une parole débordante d’appels à la justice et à la possibilité d’un chemin dans le chaos de leurs vies personnelles et collectives… La possibilité d’une vie digne, accordée à son cœur et humblement présentée devant la face de l’Eternel.

 

Et nous-mêmes, où en sommes-nous des grandes décisions de nos vies ? Celles que nous avons faites pour rendre notre propre chemin plus heureux, plus fraternel, plus humain… Sont-elles comme ces photos que l‘on regarde un instant avec nostalgie, avec cette légère impression de malaise tant cela paraît si lointain, si inaccessible désormais ? Alors entendre, entendre avec force dans la voix du Christ aujourd’hui que rien n’est perdu ou détruit de ce qui nous avait mis en route. C’est bien la fidélité de l’Eternel à chacune de nos histoires minuscules qui sera garante de la cohérence de nos vies et même parfois de nos errances. Une chose compte : consentir à se mettre en route quand souffle le vent qui appelle… 

 

P. Pascal-Grégoire