Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

En paroisse

Prendre le temps de lire et de méditer la Parole de Dieu

Ecarter les tuiles

05/12/2021

Ecarter les tuiles

C’est ce que ça en faisait du monde ! Tous ces grands spécialistes de la Loi de Moïse et des bonnes pratiques religieuses qui s’étaient donné rendez-vous à Capharnaüm pour donner leur avis autorisé sur le cas « Jésus de Nazareth »… Et ce n’était pas que des bourgs de Galilée qu’on s’était déplacé. 

Certains étaient même venus de Judée. C’est dire le sérieux de l’affaire. On susurrait d’ailleurs que les autorités de Jérusalem avaient envoyé des docteurs de la Loi pour donner leur avis et décréter si le Maître de Nazareth était – ou non - du côté de Dieu. Finalement tout cela était-il bien légal et bien recommandable tant qu’il n’avait pas reçu l’estampille des autorités religieuses. Même  si Jésus faisait des miracles, c’est quand même à eux, les spécialistes de la Loi, de décréter si ce rabbi pouvait prétendre donner accès à la Présence du Trois Fois Saint par sa Parole et ses actes. Après tout, le religieux était leur affaire. Ils avaient été validement établis pour cela.

 

Et de scruter les gestes de Jésus, et de sonder chacune de ses paroles. Et de lui tourner autour. Et de prendre toute la place. C’est que la raison est noble et gravement évoquée : il s’agit de ne pas tromper le petit peuple qui souvent ne comprend pas bien : pas assez instruit (il faut de l’argent pour cela), pas assez respectueux des rites (il faut du temps pour cela) et si facilement manipulable.  Et de se dresser comme un mur autour de Jésus. On ne passe pas ! C’est si vrai qu’il faut qu’un de ces pauvres types soit brinquebalé par ses proches sur le toit de la maison et passé au travers des tuiles qu’il a fallu tant bien que mal écarter. Des pauvres gens, cela va s’en dire. « Voyant leur foi, Jésus dit : ‘Homme, tes péchés te sont pardonnés » Plus rien maintenant ne peut l’éloigner de l’amour miséricordieux et sauveur de Dieu. La parole du Christ lui a redonné pleinement accès à son Dieu et à sa vie. 

 

En cette année de démarche synodale tant pour le diocèse de La Rochelle qu’à un niveau encore plus universel avec la réflexion demandée par le pape François sur la synodalité de l’Eglise, il peut être assez salutaire de nous interroger sur les tuiles à déplacer pour que les hommes et les femmes de ce temps puissent avoir réellement accès au Christ et à la Bonne Nouvelle et que beaucoup, remplis de crainte, puissent dire : « Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! »

 

P. Pascal-Grégoire