Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

En paroisse

Pendant le deuxiène confinement, un soutien dans la prière

Chemin de Carême : Parfaits comme votre Père céleste est parfait

26/02/2021

Chemin de Carême : Parfaits comme votre Père céleste est parfait

 « Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » Voilà une parole de Jésus qui souvent a été interprétée de façon maladroite, et dès lors, d’une façon un peu piégeante et piégeuse. C’est la seule fois où Jésus parle de perfection mais surtout il relie cette perfection à la perfection même de Dieu. Peut-on mettre la barre plus haute ?

Mais revenons au mot grec qui a servi à traduire la parole que Jésus avait prononcé en araméen. Il s’agit du mot « téléos ». C’est un terme technique, un peu compliqué, qui signifie : « ce qui se met en conformité avec notre vérité à venir ». La « perfection » du pépin de pomme, c’est d’être un pommier. Seul Dieu est parfait puisque d’emblée il est pleinement et souverainement Amour, pure Relation d’Amour créateur et recréateur.

 

Dès lors nous entendons combien « être parfait » n’est pas une injonction à être un homme ou une femme sans défaut, sans faiblesse, sans bavure, mais une invitation à accueillir notre vocation la plus originelle : devenir « à l’image et à la ressemblance de Dieu » selon le grand récit de la Genèse. C’est une question de processus, de croissance. Advenir à l’image et à la ressemblance du Dieu Amour. Se réaliser pleinement et pour toujours comme pleine et sainte communion d’Amour.

 

Jésus nous propose un lieu de vérification imparable, une boussole que ne peut pointer que sur l’Amour Divin : quel accueil faisons-nous dans notre prière à nos ennemis et à ceux qui nous persécutent ? Non pas pour banaliser ou minimiser ce mal, sûrement pas ! Bien au contraire. Mais se découvrir capable de dire : « malgré le mal que vous m’avez fait, je ne veux pas que vous mourriez. » C’est bien cela, l’expérience du pardon, qui nous configure peu à peu « à l’image et à la ressemblance de Dieu ». « Vous donc, vous serez parfaits… » Jésus a employé le futur car il ne faut pas moins que toute une vie pour cela, et la grâce du matin de Pâques.

 

P. Pascal-Grégoire