Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

En paroisse

Pendant le deuxiène confinement, un soutien dans la prière

Notre Dame de l’Estuaire : une paroisse SDF

08/12/2020

Notre Dame de l’Estuaire : une paroisse SDF

Vous le savez : dans sa Lettre d’information n° 3 (novembre 2020), la nouvelle municipalité de Cozes informait les habitants de Cozes de sa décision de récupérer les locaux de la Maison Paroissiale de Notre-Dame de l’Estuaire afin de les transformer en restaurant. Mme le Maire en avait informé le P. Delage quinze jours plus tôt alors qu’il lui rendait visite dans le cadre de ses prises de fonctions. 

Il s’agit d’une décision unilatérale qui n’a été précédée d’aucune discussion permettant à la communauté catholique de se préparer et d’anticiper ce changement brutal à laquelle il nous est demandé de faire face. Notre surprise et notre désappointement sont d’autant plus grand que la paroisse était liée à la municipalité par une convention d’utilisation des lieux qui courait jusqu’en juin 2022. 

La même Lettre d’information stipulait que Mme le Maire recevrait une délégation de l’Equipe Pastorale, ce qui a eu lieu le 1er décembre dernier. Il nous a été expliqué que cette éviction des locaux où la paroisse était présente depuis plus d’un siècle, correspond à une stratégie de redynamisation du centre-ville. Nous pouvons le comprendre, mais c’est signifier aussi que visiblement la présence des croyants est de l’ordre du superflu et que nous ne comptons guère au plan social et humain. C’est faire peu de cas de toutes ces familles qui s’y sont retrouvées, qui y ont été accompagnées lors des grands moments de leur existence tant au plan humain que spirituel, sans parler de la contribution des chrétiens à la solidarité vécue localement, à l’ouverture aux autres.  

Bien sûr, il ne nous appartient pas de discuter du bienfondé de l’installation d’un restaurant dans la Maison paroissiale, mais nous tenons à vous faire savoir que nous sommes - comme vous – sous le choc de l’injonction qui nous est faite de quitter au plus tôt (fin janvier 2021) la Maison paroissiale et sans savoir où nous allons pouvoir nous retrouver pour continuer à vivre la mission qui est la nôtre, la mission de l’Eglise.

La même Lettre d’information toutefois précise que « tout est mis en œuvre pour reloger la paroisse dans les meilleurs conditions avec toute la bienveillance qui lui est due ». Nous remercions la municipalité de porter ce souci, mais, très concrètement, aucune solution réaliste et pérenne ne nous a été proposée lors de la rencontre du 1er décembre dernier. Et nous sommes à deux mois d’être mis en demeure de quitter la Maison Paroissiale.

En attendant (mais quels locaux ? pour combien de temps ?), il nous est proposé de nous installer dans une salle à l’étage au Logis de Sorlut, en pouvant aussi utiliser ponctuellement la grande salle de réunion ainsi que le hall d’entrée, ces deux pièces étant par ailleurs fréquentées par d’autres publics et n’offrant pas de possibilités d’accueil et d’écoute qui soient chaleureuses et respectueuses.    

Voilà où nous en sommes en ce début de mois de décembre, une paroisse littéralement S.D.F., Sans Domicile Fixe.

                                                                                                         Equipe pastorale