Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

En paroisse

Pendant le deuxiène confinement, un soutien dans la prière

En paroisse, le signe du figuier

26/11/2020

En paroisse, le signe du figuier

Une parole de Jésus sur les arbres au printemps. Une parole qui nous fait un peu souffler après les images bouleversantes qu’il a déployées dans ces derniers enseignements. Mais ne nous y trompons pas, il y est toujours question du temps de la fin, de ce temps où : « le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. »
Aussi inéluctable que le bourgeonnement des arbres prélude à l’arrivée de l’été, ce qui se passe en ces heures à Jérusalem entraînera - et a entraîné - l'avènement du Royaume de Dieu. 

Alors que le prophète Jérémie s’appuyait sur la comparaison avec la floraison de l’amandier pour annoncer l’imminence de l’intervention divine, Jésus arrête notre regard sur « le figuier et les autres arbres. » Pourquoi le figuier ?
Certes c’est un arbre précoce mais dans l’univers symbolique de Jésus et de ses contemporains, le figuier désigne le Temple de Jérusalem. C’est un peu comme si Jésus nous disait : « Quand les autorités du Temple s’en prendront à moi, sachez que rien ne pourra enrayer l’irruption du Royaume de Dieu. » C’est bien pour cela que Jésus ajoute : « cette génération ne passera sans que tout cela n’arrive. » Mais le figuier dit aussi autre chose. C’est avec des feuilles de figuier que se couvrirent Adam et Eve lorsqu’ils expérimentèrent le tragique de leur transgression. Ce qui va advenir a à voir avec notre condition fragile et pécheresse et va nous replacer sous la protection du Royaume de Dieu : « « Les peuples ne tireront plus l’épée l’un contre l’autre et on ne s’exercera plus pour la guerre. Chacun restera assis à l’ombre de sa vigne et de son figuier » selon le prophète Michée.
Comment vais-je vivre aujourd’hui quelque chose de la paix et de la force qui nous sont donnés par le signe du figuier, quelque chose qui fait de moi un acteur et un pilier de ce temps de la fin, de ce temps du Royaume ?
 
Christophe nous invite à nous demander comment le signe du figuier fait de nous le lieu de la Présence :
 
 Il est un édifice qui n'est pas fait de mains d'hommes, notre propre édification esprit, âme et corps. Je pense que Jésus nous demande de ne pas considérer un monde extérieur afin d'édifier notre monde en direction de la demeure Divine. Rendre à César ce qui est à lui. L'homme, dans sa propre dimension trine, incarne le temple de Dieu créé par le pouvoir de son Amour. L'homme pétri d'argile mais aussi des sept péchés capitaux se doit de répondre et d'avancer afin de chasser les sept marchands de son édifice. C'est par Amour que Dieu a mis son fils sur notre chemin pour nous édifier vers la demeure céleste.