Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

En paroisse

Pendant le deuxiène confinement, un soutien dans la prière

En paroisse, être surpris par Dieu

10/11/2020

En paroisse, être surpris par Dieu

Quel est ce maître qui dira à son serviteur rentrant des champs : « Viens vite prendre place à table », ne lui dira-t-il pas plutôt : « Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive. Ensuite tu mangeras et boira à ton tour » ?
 
Quel est ce maître ? ...

Jésus, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. Se levant de table, il déposa son vêtement, prit un linge qu’il se noua à la ceinture et il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Lui, le Maître et le Seigneur ose ce geste qui était réservé au dernier des esclaves (un maître juif ne pouvait obliger un de ses esclaves juifs à lui laver les pieds !) pour leur signifier l’infini de son amour pour chacun d’entre eux.
 
Alors entendons la bénédiction explicite que comprend l’enseignement de Jésus dans l’Evangile de ce jour : « nous sommes de simples serviteurs, nous n’avons fait que notre devoir ». Simplement serviteur sans qualificatif, sans superlatif, juste serviteur, de cette simplicité et de cette disponibilité qui nous permet d’entendre comme une confidence du Christ : « Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis ».  Bienheureux serviteur ordinaire dont le Seigneur a fait son ami extraordinaire.
 
Osons faire nôtre la prière d’abandons du bienheureux Charles de Foucault proposée par Henry.
 
Mon Père,
Je m'abandonne à toi, fais de moi ce qu'il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi, je te remercie.
Je suis prêt à tout, j'accepte tout.
Pourvu que ta volonté se fasse en moi, en toutes tes créatures, je ne désire rien d'autre, mon Dieu.
Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon cœur, parce que je t'aime,et que ce m'est un besoin d'amour
de me donner, de me remettre entre tes mains, sans mesure, avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.