Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

Mais que devient la Pastorale des migrants de la Paroisse ?

05/05/2021

Mais que devient la Pastorale des migrants de la Paroisse ?

Loin de la richesse des échanges et partages que nous avons pu vivre avec vous les dimanches, ces émissions nous permettent de poursuivre notre mission d’information et de sensibilisation sur la présence des migrants et réfugiés dans notre pays.

Vous pouvez retrouver ci-dessous les enregistrements RCF sur les 4 premiers thèmes abordĂ©s :

 

1) ConnaĂ®tre pour comprendre

2) S’approcher pour servir  

3) Ecouter pour réconcilier

4) Partager pour grandir 

 

Lors de ce dernier enregistrement, nous avons pu annoncer sur RCF la crĂ©ation de l’association « Cent pour un – Pays Royannais Â» dont l’objet est de prendre en charge des dĂ©boutĂ©s du droit d’asile. Cette association est nĂ©e de l’élan de solidaritĂ© pour soutenir MaĂŻa et MĂ©ri, cette jeune femme gĂ©orgienne et sa fille, que vous connaissez bien maintenant.

Vous pouvez retrouver l’enregistrement ici 

 

Discrète et silencieuse est la présence des bénévoles (dont les membres de la Pastorale des migrants) auprès du CADA de Corme Ecluse, pour enseigner le français, accompagner nos amis migrants dans leurs multiples déplacements (essentiellement des rendez-vous médicaux) en soutien à l’équipe de l’Accueil les Chaumes.

Il nous tarde de vous retrouver en « prĂ©sentiel Â» pour porter ensemble dans la rĂ©flexion, le partage et la prière, ce souci majeur d’accompagner nos amis migrants vers une nouvelle vie de paix et de sĂ©rĂ©nitĂ©.

 

Marie-Françoise Téron

Première messe à Saint-Romain-sur-Gironde

29/04/2021

Première messe à Saint-Romain-sur-Gironde

Nous avons été chaleureusement accueillis par monsieur le maire de Floirac qui nous a retracé l’histoire de cette église qui lui tient tant à cœur. « Nous l’entretenions en faisant quelques travaux et le ménage avec de bonnes volontés de la commune » nous dit-il. Maintenant, une messe y sera célébrée régulièrement tous les deux mois.

 

Cette petite église qui date du 12 siècle, entourée de son cimetière, présente une façade à pignon, un petit clocher carré à toit plat, un chevet plat, flanqué de deux gros contreforts.

L’intérieur, un autel avec retable en pierre, présente les stigmates d’une histoire violente (guerres de Cent ans et de religions). On trouve non loin des vestiges gallo-romains épars qui rappelle une route antique entre Saintes et Blaye.

 

Avec Saint-Romain, notre Paroisse Notre Dame de l’Estuaire comprend maintenant 14 clochers repartis sur 12 communes.

 

Marie-Odile et Didier

Pâques : La Paroisse Notre Dame de l’Estuaire en Fête en l’église de Cozes

26/04/2021

Pâques : La Paroisse Notre Dame de l’Estuaire en Fête en l’église de Cozes

 

Ceux-ci ont cheminé et se sont préparés à entrer dans la grande famille des chrétiens, tout au long de l’année scolaire 2020-2021.

Malgré les conditions sanitaires actuelles, ce fût une très belle célébration, joyeuse, recueillie, présidée par notre curé, le Père Pascal Grégoire Delage entouré des deux diacres, Jean-Loup Vieillard et Dominique Vigié. Ces derniers ont baptisé les enfants pendant que le Père Pascal administrait aux trois adultes les sacrements de baptême, d’eucharistie et de confirmation.

Tous, accompagnés de leur famille et de la communauté paroissiale, rayonnaient de joie et de sérénité. Nous reviendrons sur cet événement exceptionnel, dans notre église juste rouverte, avec les témoignages de nos nouveaux baptisés…

Louisette Boiteau

« Opération nettoyage » de l’église d’Epargnes et de l’église de Cozes

01/04/2021

« Opération nettoyage » de l’église d’Epargnes et de l’église de Cozes

Rapidement les bancs sont retournĂ©s, le sol balayĂ©, serpillĂ©, les meubles essuyĂ©s et cirĂ©s, les plantes nettoyĂ©es. L’église est maintenant propre, accueillante ; les participants Ă  ce service en commun peuvent mĂŞme savourer une part de galette !

Le vendredi 19 mars, c’est Ă  l’église de Cozes que se retrouve une belle Ă©quipe d’une vingtaine de personnes pour passer bancs et chaises au produit de traitement insecticide, « entretien de choc » nĂ©cessaire après plus d’une annĂ©e de fermeture de cette Ă©glise. De gros travaux de charpente et plafond ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©s et nous serons heureux  de revenir cĂ©lĂ©brer, dans cette Ă©glise, les cĂ©rĂ©monies de la Semaine Sainte et du jour de Pâques. Parallèlement, des personnes font le nettoyage de la sacristie, astiquent les chandeliers en cuivre, entretiennent les plantes vertes, organisent l’espace en vue des prochaines cĂ©lĂ©brations.

L’église ouvre grandes ses portes pour permettre au produit de sécher et l’équipe se retrouve une semaine plus tard pour encaustiquer bancs et chaises, parfaire le ménage.

Merci Seigneur pour cet élan de générosité, d’amitié, pour toutes ces personnes qui ont répondu avec joie à l’appel du Père Pascal.

Une dame en vacances venue avec son petit-fils,  apporter leur  aide Ă  ce mĂ©nage tĂ©moigne : « C’est çà aussi  “faire Eglise” ! Â»

Merci Ă  tous.

Notre Dame de l’Estuaire : une paroisse SDF

08/12/2020

Notre Dame de l’Estuaire : une paroisse SDF

Il s’agit d’une dĂ©cision unilatĂ©rale qui n’a Ă©tĂ© prĂ©cĂ©dĂ©e d’aucune discussion permettant Ă  la communautĂ© catholique de se prĂ©parer et d’anticiper ce changement brutal Ă  laquelle il nous est demandĂ© de faire face. Notre surprise et notre dĂ©sappointement sont d’autant plus grand que la paroisse Ă©tait liĂ©e Ă  la municipalitĂ© par une convention d’utilisation des lieux qui courait jusqu’en juin 2022. 

La mĂŞme Lettre d’information stipulait que Mme le Maire recevrait une dĂ©lĂ©gation de l’Equipe Pastorale, ce qui a eu lieu le 1er dĂ©cembre dernier. Il nous a Ă©tĂ© expliquĂ© que cette Ă©viction des locaux oĂą la paroisse Ă©tait prĂ©sente depuis plus d’un siècle, correspond Ă  une stratĂ©gie de redynamisation du centre-ville. Nous pouvons le comprendre, mais c’est signifier aussi que visiblement la prĂ©sence des croyants est de l’ordre du superflu et que nous ne comptons guère au plan social et humain. C’est faire peu de cas de toutes ces familles qui s’y sont retrouvĂ©es, qui y ont Ă©tĂ© accompagnĂ©es lors des grands moments de leur existence tant au plan humain que spirituel, sans parler de la contribution des chrĂ©tiens Ă  la solidaritĂ© vĂ©cue localement, Ă  l’ouverture aux autres.  

Bien sûr, il ne nous appartient pas de discuter du bienfondé de l’installation d’un restaurant dans la Maison paroissiale, mais nous tenons à vous faire savoir que nous sommes - comme vous – sous le choc de l’injonction qui nous est faite de quitter au plus tôt (fin janvier 2021) la Maison paroissiale et sans savoir où nous allons pouvoir nous retrouver pour continuer à vivre la mission qui est la nôtre, la mission de l’Eglise.

La même Lettre d’information toutefois précise que « tout est mis en œuvre pour reloger la paroisse dans les meilleurs conditions avec toute la bienveillance qui lui est due ». Nous remercions la municipalité de porter ce souci, mais, très concrètement, aucune solution réaliste et pérenne ne nous a été proposée lors de la rencontre du 1er décembre dernier. Et nous sommes à deux mois d’être mis en demeure de quitter la Maison Paroissiale.

En attendant (mais quels locaux ? pour combien de temps ?), il nous est proposĂ© de nous installer dans une salle Ă  l’étage au Logis de Sorlut, en pouvant aussi utiliser ponctuellement la grande salle de rĂ©union ainsi que le hall d’entrĂ©e, ces deux pièces Ă©tant par ailleurs frĂ©quentĂ©es par d’autres publics et n’offrant pas de possibilitĂ©s d’accueil et d’écoute qui soient chaleureuses et respectueuses.    

Voilà où nous en sommes en ce début de mois de décembre, une paroisse littéralement S.D.F., Sans Domicile Fixe.

                                                                                                         Equipe pastorale