Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

11 bis place des Halles  - 17120 Cozes

paroissecozes@gmail.com

05 46 90 86 55  

Paroisse Notre Dame de l'Estuaire

1 2 3 4 5 6 7

Pâques en vue !

28/03/2021

Au terme de ces quarante jours avec Jésus, nous voici arrivés avec lui à Béthanie. Les deux sœurs en prévision de la fête de Pessah qui aura lieu dans une semaine, ont préparé un superbe festin en l’honneur de Jésus car celui-ci leur a fait la joie magnifique de répondre à son invitation alors qu’il s’était retiré depuis plusieurs jours à Ephraïm. « Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus. Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum » (Jn 12, 2). 

Pâques en vue !

Pour les enfants d'Ephraïm

27/03/2021

Que nous aimerions connaître le nom de cet ami qui, à Ephraïm (c’est aujourd’hui Taybbé), a offert l’hospitalité au Maître et à ses disciples, le visage grave et souriant de sa femme lorsqu’elle a ouvert la porte de leur demeure, les yeux écarquillés des enfants, subjugués par la venue de Jésus sous leur toit, mais qui n’osent pas bouger et demeurent silencieux car ils sentent bien eux-aussi qu’il se passe quelque chose de grave. Quelque chose d’infiniment plus grave et plus important que la grande fête de Pâque qu’ils se préparent à célébrer dans quelques jours.

Pour les enfants d'Ephraïm

Avec les sans-Dieu

26/03/2021

« De nouveau, des Juifs prirent des pierres pour lapider Jésus » comme naguère à Nazareth, comme maintenant à Jérusalem où des hommes zélés pour la Loi n’en peuvent plus de ce rabbi de Nazareth qui propose un autre visage de Dieu qu’ils se sont sculptés, verset après verset, rituel après rituel, Jésus, lui, évoquant un Dieu se rendant présent à sa création, un Dieu cadeau à sa création, un Dieu veillant sur le monde comme un Père espère ses enfants.

Avec les sans-Dieu

Quand la Parole prend visage

25/03/2021

Au gré de ces liturgies laïques qui se font jour à l’occasion des temps difficiles que nous traversons, le jeudi est devenu le jour des annonces d’en-haut. A vrai dire, rien de bien bon et de bien joyeux  dans ces annonces réitérées qui nous invitent à garder la tête hors de l’eau dans l’attente de jours meilleurs. Mêmes tous vaccinés, quel mouvement profond et puissant pourra nous extraire de cette léthargie mortifère et nous donnera cœur à imaginer des chemins d’amitié et de fraternité encore incréés et infrayés ?

Quand la Parole prend visage

Ces privilèges qui nous entravent

24/03/2021

Ça se présente vraiment mal et on peut avoir l’impression que même Jésus n’y met pas du sien. Et pourtant il s’adresse à ceux des autorités religieuses de Jérusalem qui viennent de se déclarer en sa faveur ! Comment ne pas être frappé de stupeur par la virulence extrême de l’échange. Et c’était avec des hommes plutôt favorables à Jésus alors avec les autres !!! Comment en était-on arrivé là pour que Jésus en vienne même à démasquer le désir de meurtre qu’ils avaient enfoui en leur cœur ?

Ces privilèges qui nous entravent

L'urgence d'un changement de logiciel

23/03/2021

Qui pourrait prétendre expliquer de façon totale ces propos de Jésus rapportés par l’évangéliste Jean alors que le Maître enseignait au Temple ? Pourtant, de façon significative, Jésus se tient volontairement dans la Cour des femmes pour qu’elles-aussi puissent avoir part à sa parole, pour que tous aient part à sa Parole. C’est là que les émissaires des autorités du Temple le rejoignent afin de le mettre en échec ou le piéger. Curieusement notre texte liturgique parle des « Pharisiens » alors que le texte biblique reste plus évasif : quoiqu’il en soit, il ne s’agit pas de personnes favorables au Christ. Jésus les place en face de leur ultime incohérence : « vous me chercherez et vous mourrez dans votre péché. »

L'urgence d'un changement de logiciel